Sherbrooke, le 14 juillet 2015 — La Chambre immobilière de l’Estrie vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Sherbrooke, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 526 ventes résidentielles ont été réalisées au cours du deuxième trimestre de 2015, ce qui représente une hausse de 11 % par rapport au deuxième trimestre de 2014. Cette hausse fait suite à un ralentissement des ventes de 4 % survenu au cours des trois premiers mois de 2015.
Chacune des trois catégories de propriétés a enregistré une croissance au chapitre des ventes au deuxième trimestre de 2015. Les ventes d’unifamiliales ont affiché une hausse de 6 %, celles de copropriétés une augmentation de 4 %, tandis que celles de plex sont passées de 37 au deuxième trimestre de 2014 à 64 au deuxième trimestre de cette année.
Le prix médian des unifamiliales, à l’échelle de la RMR, est demeuré sensiblement le même qu’un an plus tôt alors que la moitié des maisons se sont vendues à plus de 204 500 $. Le prix médian des copropriétés (155 000 $) s’est pour sa part légèrement replié (-1 %) au deuxième trimestre de 2015 à l’échelle de la RMR, quoique ce recul soit principalement attribuable à la distribution géographique des ventes.
« Il n’y a pas eu d’augmentation des prix au cours des deux premiers trimestres de l’année, puisque l’évolution des prix est étroitement liée aux conditions du marché qui sont, globalement, à l’avantage des acheteurs actuellement dans la région de Sherbrooke, en particulier pour la copropriété », explique David Bourgon, président de la Chambre immobilière de l’Estrie et porte-parole de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FICQ) pour la région de Sherbrooke.
Du côté de l’offre, en moyenne, 2 047 propriétés résidentielles étaient à vendre d’avril à juin 2015, soit 5 % de plus qu’en 2014. Le nombre de copropriétés à vendre a cependant diminué de 6 % par rapport au deuxième trimestre de 2014, ce qui a permis au nombre de mois d’inventaire de se stabiliser dans ce segment du marché.
Les ventes résidentielles au Québec enregistrent une quatrième hausse trimestrielle consécutive
La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 23 753 ventes résidentielles ont été réalisées au deuxième trimestre de 2015, ce qui représente une hausse de 9 % par rapport au deuxième trimestre de 2014. Il s’agit également d’une quatrième augmentation trimestrielle consécutive à ce chapitre.
Les trois catégories de propriétés ont affiché une croissance d’activité au deuxième trimestre de 2015. Le nombre de transactions d’immeubles locatifs de 2 à 5 logements a bondi de 13 % alors que les ventes de maisons unifamiliales et de copropriétés ont progressé respectivement de 9 % et de 6 %.
Chacune des six régions métropolitaines de recensement (RMR) de la province a vu son nombre de
transactions augmenter au cours du deuxième trimestre. Les hausses les plus importantes ont été observées du côté de Gatineau, de Sherbrooke et de Montréal, où des croissances de 12 %, de 11 % et de 10 % respectivement ont été enregistrées. Les RMR de Trois-Rivières (+6 %), de Québec (+5 %) et de Saguenay (+4 %) ont également bien performé au chapitre des ventes.
Parmi les plus petits centres urbains, les agglomérations de Val–d’Or (+55 %), de Saint-Sauveur (+36 %), de Sainte-Adèle (+28 %) et de Thetford Mines (+26 %) se sont démarquées en enregistrant les hausses de ventes les plus prononcées.
En ce qui a trait aux prix, à l’échelle de la province, l’unifamiliale (235 000 $) et la copropriété (220 000 $) ont affiché des hausses modérées de leur prix médian, soit de 2 % par rapport à la même période en 2014.
Finalement, l’offre de propriétés résidentielles a continué d’augmenter alors qu’il y avait, en moyenne, d’avril à juin 2015, 5 % plus d’inscriptions en vigueur qu’à pareille période l’an dernier. « Il s’agit de la plus faible croissance de l’offre depuis le troisième trimestre de 2010 », remarque Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ. « De façon générale, les conditions du marché tendent à se stabiliser. Le nombre de mois d’inventaire de maisons unifamiliales et de copropriétés a même légèrement diminué au deuxième trimestre dans plusieurs centres urbains de la province », ajoute-t-il.
À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec: La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les douze chambres immobilières du Québec, de même que plus de 13 000 courtiers immobiliers qui en sont membres. Sa mission est de promouvoir et de protéger les intérêts de l’industrie immobilière du Québec afin que les chambres et les membres accomplissent avec succès leurs objectifs d’affaires. Plus d’information sur Centris.ca
Centris.ca est le site Web de l’industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs, où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec sont réunies à la même adresse. Visitez Centris.ca pour obtenir plus d’information et de statistiques trimestrielles pour l’ensemble de la province de Québec.
-30-

Pour plus d’information sur les statistiques Centris® de chacune des régions de la province, ne manquez pas la sortie du Baromètre FCIQ.
Renseignements :
David Bourgon

À propos de l'auteur
11 articles à son actif

DAVID BOURGON

(english below) David Bourgon s’appuie sur 25 années d’expérience en vente et mise en marché. Il a donné plusieurs conférences et cours de vente au cours de sa carrière. Il est actuellement Président de la Chambre immobilière de l'Estrie et siège également sur le Conseil d’administration de la Fédération des Chambres immobilières du Québec (FCIQ). David a travaillé une dizaine d’années aux États-Unis en développement de marché et détient une équivalence de Bachelor in Arts of Marketing de l’American Evaluation Institute. Il est également l’un des rares encanteurs immobilier au Québec détenant une attestation de la National Auctioneer Association. David Bourgon can count on 25 years of experience in sales and marketing. He has hosted many sales training and conferences during his career. He currently serves as President of the Eastern Townships Real Estate Board and also acts as an Administrator on the Board of Directors of the Quebec Federation of Real Estate Boards (FCIQ). David has worked for ten years in the United States on market development and holds an equivalence of a Bachelor in Arts of Marketing from the American Evaluation Institute. He is also one of the few real estate auctioneers in Quebec holding a certificate from the National Auctioneer Association.

Laissez-nous un commentaire

101 queries in 0,784 seconds.
À propos de ce site
Outils